Que faire des invendus ?

Partager sur whatsapp
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Les invendus sont un problème récurrent dans le monde du commerce. Découvrez un tour d’horizon de l’analyse, la réglementation et les solutions pour en venir à bout.

1. Qu’est-ce qu’un invendu ?

Sur le papier, un invendu est un produit qui n’a pas trouvé preneur lors de sa mise en vente en magasin ou en ligne. En général, ce produit pourra être alors : 

  • détruit,
  • remis en vente,
  • donné,
  • revalorisé.

Chaque solution possède des avantages et inconvénients en fonction de la nature du produit en lui-même et des obligations qui incombent de ses caractéristiques. Les invendus existent depuis que le commerce existe et la question de leur écoulement est un problème complexe. Il est important de prendre en compte tous les aspects pouvant en découler dont l’impact relatif à l’image de marque et au développement durable des produits. En effet, la destruction sera néfaste pour votre entreprise tant sur le plan image de marque que sur le plan RSE environnementale.

Il convient donc d’étudier toutes les variables avant de prendre une décision, afin d’éviter notamment  le bad-buzz et donc une perte de CA sur des produits qui peuvent tout de même avoir encore de la valeur. C’est pour cela qu’il est également important de saisir la différence entre article invendu et invendable. Pour ce dernier, on considérera qu’il ne trouvera plus preneur dans les circuits classiques, malgré que son état soit encore acceptable. Une étude du cycle de vie de son produit trouvera sa place dans votre analyse et permettra d’amortir les pertes.

2. Quels sont les produits qui se retrouvent invendus ?

Selon le site capital.fr, voici la part des invendus selon les types de marchandises après magasins d’usine, ventes privées et site internet :

  • Vêtement : 9%
  • Chaussures : 3%
  • Sous vêtements/Chaussettes : 8%
  • Hygiène et soins : 5%
  • Electroménager : 1%
  • Puériculture : 1%
  • Vaisselle : 3%
  • Jeu et jouets : 3%
  • Linge de maison : 3%
  • Produits culturels (surtout les livres) : 10%

On peut constater une grande diversité dans la typologie de produit. La question est : pourquoi certaines catégories se retrouvent plus invendues que d’autres ?

Si on prend par exemple le secteur de l’habillement, les invendus se retrouvent majoritairement en solderie et autres magasins de déstockage. Le surplus provient de la volonté de l’industrie du prêt à porter de fournir continuellement ses magasins. Le but y est marketing : il faut que le consommateur ait du choix et que le produit soit disponible tout de suite dans sa taille. Évaluer quantitativement cela est retors et il est plus sûr d’avoir une quantité supérieure, qu’inférieure à la demande. Les invendus sont donc inévitables selon ce business modèle, le tout étant donc de bien gérer ses surstocks pour éviter la destruction pure et simple des produits (comme cela a déjà pu être constaté pour éviter la dégriffe de produits de luxe).

3. Quelle réglementation ?

On pourrait se demander s’il est possible de pousser la vente de ces articles lors des périodes de soldes ou même en dehors. En effet, du moment que la réduction de prix ne constitue pas une pratique commerciale déloyale selon le code de la consommation, il est possible de l’annoncer sur ses articles invendus. Cependant, il faut bien différencier une promotion, d’une liquidation, d’une période de soldes. Les règles régissant les trois diffèrent, il vous faudra les consulter pour choisir l’option la plus adaptée à votre situation. Retrouvez notre article complet sur la liquidation totale.

4. Quelle solution pour ses invendus ?

Nous l’avons vu, il est possible de booster ses ventes en partant sur une réduction de prix. Mais une fois cette technique utilisée, s’il vous reste encore des invendus, que faire ?

Il va vous falloir sous-traiter votre déstockage d’invendus. Plusieurs solutions sont à votre disposition.

Si on prend l’exemple des ventes aux enchères de déstockage, celles-ci permettent d’écouler ses invendus rapidement et en grande quantité. Le timing est défini, le listing précis et vous avez la possibilité d’apposer un prix de de réserve afin de retirer un profit sur la vente. Sur la marketplace B2B Stocklear, il vous est possible de vendre vos invendus plus vite, plus cher et mieux.

Achetez des lots de déstockage en direct des retailers et des marques

Top vendeurs

Enchères en cours

Les catégories populaires